Grève des transports : alternatives et adaptabilité

Perturbations dans les transport en commun :


Les trajets de covoiturage offerts à tous les passagers franciliens


Île-de-France Mobilités incite les automobilistes à ouvrir leur portière et offre la gratuité du covoiturage pour tous les Franciliens pendant les jours de grève en partenariat avec 5 plateformes de covoiturage : BlaBlaLines, Covoit’ici, Karos, Klaxit, Ouihop


Covoiturage

Des périodes de grèves de la part de certaines entreprises de transport public franciliennes sont annoncées pour le mois de décembre 2019 ; île-de-France Mobilités propose à l’ensemble des Franciliens des solutions de mobilités alternatives.


île-de-France Mobilités prévoit un dispositif renforcé pendant la période de grève à venir et propose de prendre en charge tous les trajets de covoiturage réalisés via les plateformes de ses partenaires.


En pratique, pour bénéficier du dispositif d’Île-de-France Mobilités lors des jours de grève les usagers pourront trouver leur partenaire de covoiturage (passager ou conducteur) sur le site vianavigo.com.


Le trajet sera proposé gratuitement au passager et île-de-France Mobilités prendra en charge une bonification de l’indemnité du conducteur.


Qu’est ce que le Covoiturage ?

De plus en plus utilisé lors des trajets loisirs, le covoiturage reste peu pratiqué pour les trajets du quotidien. Mais lorsqu’il devient compliqué d’emprunter les trains de banlieue, cette pratique s’avère être une solution efficace. Elle permet d’être solidaire en ces temps de déplacements difficiles, de rentabiliser un trajet mais également de désengorger les routes.


Le principe est simple : le conducteur propose un point de départ et d’arrivée en spécifiant le nombre de places disponibles dans sa voiture.


Les passagers intéressés payent une participation pour faire partie du voyage et tout le monde se donne rendez-vous au niveau du point de départ signalé.

Regroupement des offres de trajets sur Vianavigo


Depuis le 1er octobre 2017, Ile-de-France Mobilités mène une politique de soutien au covoiturage via un partenariat avec les 5 plus grosses plateformes de covoiturage. Le calculateur d’itinéraire Vianavigo intègre les trajets de ces opérateurs dans un onglet spécifique « covoiturage » au même titre que les transports en commun et le vélo.


Ainsi, quand vous effectuez votre recherche d’itinéraire, dès qu’un numéro s’affiche sur l’onglet Covoiturage c’est qu’un conducteur d’un des services réalise un trajet qui correspond à votre demande.


Après avoir cliqué sur l’onglet, la liste de trajet(s) vous précise à chaque fois l’itinéraire emprunté du trajet, l’horaire de départ et d’arrivée et le prix. Après avoir sélectionné le trajet qui vous convient le mieux, il vous suffit de cliquer sur « réserver » pour vous rendre sur le site de l’opérateur. Vous pourrez ainsi trouver les trajets de nos 5 opérateurs partenaires :


  • Blablalines
  • Covoit’ici
  • Karos
  • Klaxit
  • OuiHop

    Si vous êtes conducteur : il suffit de télécharger et de s’inscrire sans attendre sur une des 5 plateformes de covoiturage partenaires de l’opération afin de proposer de partager son véhicule, chaque trajet est rémunéré de façon avantageuse grâce à une subvention spéciale accordée pour chaque trajet par Ile-de-France Mobilités. Ainsi, en fonction de la distance parcourue, vous pouvez gagner 2€, 3€ voire 4€ par trajet !


    Si vous êtes passager : depuis l’application Vianavigo (App Store – Google Play) ou le site internet
    Vianavigo, vous trouverez la liste des trajets de covoiturage correspondants à votre besoin. Le résultat
    précise l’opérateur de covoiturage, le lieu de prise en charge, les horaires de départ et le temps de
    parcours. Une fois le choix fait, Vianavigovous redirige vers le site du partenaire concerné qui finalise
    la réservation et la mise en relation avec le conducteur !


Pendant les grèves, c’est Ile-de-France Mobilités qui indemnise le conducteur. Ainsi, rien à débourser, voyager en covoiturage est gratuit pour tous !


Mobilité douce

Si votre bureau se trouve à quelques kilomètres de votre domicile et que le temps le permet, le vélo est une bonne alternative au rail ! Non seulement c’est une solution qui permet de faire du sport au quotidien mais en plus ce mode de déplacement est 100% écologique.



Un mois offert pour Veligo Location et prime d’aide à l’achat de 500€ dès décembre


Le vélo, pour aller au travail, est une réalité : 40% des déplacements se font en semaine, et 850 000 déplacements par jour se font à vélo. Le service Véligo Location mis en place par Île-de-France Mobilités offre la possibilité de louer un vélo à assistance électrique (VAE) pour une durée de 6 mois, à un tarif de 40€ par mois, comprenant la réparation et l’entretien du vélo.


L’abonnement mensuel peut être pris en charge à hauteur de 50% par l’employeur, seul ou en complément de l’abonnement Navigo pour les voyageurs faisant des trajets intermodaux. Le reste à charge pour l’abonné est alors de 20€/mois.


Afin d’accélérer le développement de l’usage du vélo, Île-de-France mobilités propose :

Un mois gratuit pour Véligo Location

Du 27 novembre au 31 décembre, Île-de-France Mobilités donne un vrai coup de pouce aux Franciliens pour les aider à franchir le pas en leur offrant un mois d’abonnement !


Avec ce mois gratuit, Véligo Location revient à 55 centimes par jour pour les bénéficiaires du remboursement employeur.


Une Prime à l’achat pouvant aller jusqu’à 500€ pour les VAE achetés à compter du 1er décembre 2019

Déjà annoncée en octobre 2019, la prime d’aide à l’achat sera disponible un mois plus tôt que prévu pour inciter les Franciliens à acheter un vélo à assistance électrique, pendant les grèves et au moment des fêtes de fin d’année.


La prime bénéficie à chaque Francilien désireux de s’équiper. Les demandes d’aides pourront être effectuées depuis un site internet d’Île-de-France Mobilités qui sera disponible à partir du mois de février, sur présentation de la preuve d’achat.


Pour plus d’information, rendez-vous sur le site www.iledefrance-mobilites.fr

Adaptabilité : opter pour le télétravail à domicile ou coworking

Pour éviter les longues attentes sur le quai du train et les embouteillages sur les routes, la solution tranquillité reste le télétravail.


Si l’employeur l’autorise, c’est un vrai gain de temps pour le salarié et moins de stress.


Le télétravail peut se pratiquer à son propre domicile, si les conditions le permettent, ou bien dans un espace de coworking situé à proximité.


Les coworkings sont des espaces de travail partagés dans lesquels les travailleurs, qu’ils soient à leur compte ou en situation de télétravail, s’y retrouvent.


Contrairement au télétravail à domicile, cette solution permet de conserver une ambiance professionnelle comme au bureau. Il est également possible de demander à son employeur une participation aux frais de télétravail. En cas de grèves comme c’est actuellement le cas, le salarié peut demander à son employeur de se mettre en situation de télétravail ponctuel même si ce mode de travail ne figure pas dans son contrat. Il reste toutefois préférable de faire une demande par écrit.


Travailler chez soi ou à proximité

Pour ceux qui ont la possibilité de le faire, le télétravail reste, dans la mesure du possible, la
solution la plus adéquate face à la baisse du nombre de trains et métros pendant cette période
difficile.


Île-de-France Mobilités propose des espaces connectés de micro-working, chauffés et
confortables, pour permettre à ceux qui le souhaitent de pouvoir travailler près de leur domicile.
Près de 200 gares ont été dotées de ces espaces connectés de micro-working. Ces espaces
sont situés au plus près du coeur des gares et avec toujours en vue des écrans d’informations, pour
ne pas rater son bus ou son train !


Ces 200 espaces connectés viennent compléter le réseau d’espaces de coworking installés en Îlede-
France. Vous pourrez retrouver tous les espaces disponibles dans la région sur
https://www.iledefrance.fr/coworking.