Grève des transports : alternatives et adaptabilité

Depuis début avril, bon nombre de franciliens sont impactés par la grève SNCF et peinent à rejoindre leur lieu de travail. Avec une grève prévue sur 3 mois sur un rythme de 2 jours de grèves tous les 3 jours, les travailleurs s’organisent.


Point sur les alternatives au rail, pour se déplacer ou pour travailler à domicile !

Transport : se déplacer autrement - Covoiturage et mobilité douce

Covoiturage

De plus en plus utilisé lors des trajets loisirs, le covoiturage reste peu pratiqué pour les trajets du quotidien. Mais lorsqu’il devient compliqué d’emprunter les trains de banlieue, cette pratique s’avère être une solution efficace. Elle permet d’être solidaire en ces temps de déplacements difficiles, de rentabiliser un trajet mais également de désengorger les routes.


Le principe est simple : le conducteur propose un point de départ et d’arrivée en spécifiant le nombre de places disponibles dans sa voiture.


Les passagers intéressés payent une participation pour faire partie du voyage et tout le monde se donne rendez-vous au niveau du point de départ signalé.

Pour trouver ou proposer du covoiturage en région parisienne, voici une liste non exhaustive d’applications de mise en relation conducteurs/passagers : Klaxit, iDVROOM, BlaBlaLines, Clem’, Covoit’ici, Karos, Ouihop et Roulez Malin.

Mobilité douce

Si votre bureau se trouve à quelques kilomètres de votre domicile et que le temps le permet, le vélo est une bonne alternative au rail ! Non seulement c’est une solution qui permet de faire du sport au quotidien mais en plus ce mode de déplacement est 100% écologique.


Adaptabilité : opter pour le télétravail à domicile ou coworking

Pour éviter les longues attentes sur le quai du train et les embouteillages sur les routes, la solution tranquillité reste le télétravail.


Si l’employeur l’autorise, c’est un vrai gain de temps pour le salarié et moins de stress.


Le télétravail peut se pratiquer à son propre domicile, si les conditions le permettent, ou bien dans un espace de coworking situé à proximité.


Les coworkings sont des espaces de travail partagés dans lesquels les travailleurs, qu’ils soient à leur compte ou en situation de télétravail, s’y retrouvent.


Contrairement au télétravail à domicile, cette solution permet de conserver une ambiance professionnelle comme au bureau. Il est également possible de demander à son employeur une participation aux frais de télétravail. En cas de grèves comme c’est actuellement le cas, le salarié peut demander à son employeur de se mettre en situation de télétravail ponctuel même si ce mode de travail ne figure pas dans son contrat. Il reste toutefois préférable de faire une demande par écrit.


Télétravailler chez Coworkcity, espace de coworking alfortvillais, qui propose une offre spéciale grève à 10€ HT par jour au lieu de 15€ HT