Le Birgit Ensemble / Memories of Sarajevo + Dans les ruines d’Athènes

Théâtre + mémoire + avenir Création 2017

À partir de 15 ans

Infos pratiques

  • 25 novembre 2017
  • 19h - Durée estimée 4h + 1h d’entracte - Salle de spectacles du POC

  • Secteur 3
  • Payant
  • Théâtre
  • Programmation POC 2017/2018
  • Saison culturelle 2017/2018
Standard administration / 01 58 73 29 17 / contact@pole-culturel.fr

Lancement des abonnements sur place le samedi 17 juin à 10h


Lancement des abonnements en ligne le mardi 20 juin à 12h


Le Birgit Ensemble / Memories of Sarajevo + Dans les ruines d’Athènes

Le Birgit Ensemble, jeune compagnie issue du Conservatoire national de Paris, explore ce qui façonne et compose notre mémoire collective. Memories of Sarajevo et Dans les ruines d’Athènes viennent conclure la tétralogie entamée autour de l’Europe, après Berliner Mauer : vestiges et Pour un prélude présenté au POC en 2016.

Memories of Sarajevo

Avril 1992 : nous sommes à présent dans Sarajevo assiégée par les forces nationalistes Serbes soutenues par l’Armée Fédérale Yougoslave : les habitants organisent la défense de leur ville, remodèlent leur vie en fonction d’un critère : la survie. Il faut trois rudes hivers et deux attentats meurtriers avant que la communauté internationale s’engage dans une intervention militaire et mette fin au siège et à la guerre de Bosnie.


À la réalité crue du conflit fait écho un récit mythique : celui d’Europe, fille d’Agénor, roi de Phénicie situé dans le Liban actuel. Enlevée par Zeus métamorphosé pour l’occasion en taureau, elle “regarde vers le rivage qui fuit“…et chantera pour nous « Sarajevo, mon amour », hommage et tombeau pour les habitants de la capitale de Bosnie-Herzégovine.



Dans les ruines d’Athènes

Septembre 2008 : Lehman Brothers se déclare en faillite. Le système financier mondial est en train de s’effondrer, il faut sauver les caisses d’épargne, les assureurs et les banques !


Athènes : les candidats d’un tout dernier reality show entrent sur un plateau télé en traînant derrière eux leur valise. Ils partent s’enfermer, pour une durée indéterminée, dans une réplique miniature d’un temple grec antique : “Bienvenue sur le plateau de Parthenon Story !”


Au même moment, les Athéniens commencent à subir de plein fouet les conséquences économiques et sociales de la crise bancaire qui ravage les marchés boursiers : coupes budgétaires, suppression de postes dans les institutions publiques et dans les entreprises privées, baisse considérable des salaires…----
Comment se délivrer de ce cauchemar ? Les projecteurs sont braqués sur eux, ils font désormais l’objet d’une bataille d’opinion publique sans borne.




La compagnie sur les réseaux sociaux :
PNG - 2.1 ko