Un vent de LIBERTHET
Les estivales - Exposition de Street Art
Espace culturel Le 148

LES ESTIVALES D’ALFORTVILLE

Cultures et art urbain


Rencontres avec l’artiste tous les samedis de 16h à 18h


Infos pratiques

  • Du 27 juin au 22 juillet 27 juin 2022 1er juillet 2022
  • Espace culturel Le 148

  • Les Estivales
  • Été 2022


JPEG - 839.3 ko

Exposition de Street Art « UN VENT DE LIBERTHET »

Cultures et art urbain

Horaires
du lundi au vendredi de 14h à 19h - le samedi de 11h à 19h
rencontres avec l’artiste tous les samedis de 16h à 18h

Exposition carte blanche du Street Artiste Berthet One and crew


VISITES DE GROUPES ET ATELIERS

Renseignements / réservations
06 29 79 66 92 - 01 58 73 29 22
courriel


L’artiste


BerthetOne est né dans une famille de sept enfants. Sa mère était secrétaire, son père statisticien1. Il grandit à la cité des 4000 à La Courneuve, il échoue dans sa scolarité à Aubervilliers et tombe dans la délinquance à l’âge de 18 ans. En 2006, suite au braquage d’une bijouterie, il est condamné à dix ans de prison. Au cours de sa détention, il reprend ses études et obtient un bac L et un BTS en communication. Sa passion pour le dessin attire l’attention d’un enseignant. En 2009, BerthetOne remporte le grand prix de la 1re édition du Concours Transmurailles à Angoulême. Ses dessins sont alors exposés lors du Festival international de la BD d’Angoulême. Il obtient une libération conditionnelle en février 2010, à mi-peine. Après sa sortie, par l’intermédiaire de Dominique Simonnot, Berthet One rencontre Cabu : « En fait, Cabu avait entendu que je citais systématiquement son nom quand on me demandait grâce à qui je m’étais mis au dessin ».


Sa vie carcérale lui inspire son premier album L’Évasion qui est publié en 2010 peu après sa libération et qui se vend à plus de 10 000 exemplaires. Suit un second volume en 2015 : Vive la Liberthet - L’Évasion Tome.


BerthetOne fonde en 2013 l’association Makadam pour organiser des ateliers pédagogiques autour du dessin « en prison, dans des écoles sensibles de banlieues et zones rurales ainsi que dans des médiathèques et autres maisons des jeunes et de la culture (MJC) ». En 2012, il devient membre du jury pour le prix Transmurailles.


Source : Wikipédia



Sur le net

Retrouvez sur le site gouvernemental de la culture quatre documentaires qui explorent l’univers du Street Art :



Les lieux

Partout dans la ville, dans les rues, les interstices, des artistes créent, exposent leurs œuvres aux passants.


Transgression

Le graffiti prend pour cibles les réseaux de transports : se rendre visible, faire circuler son nom, travailler les lettrages et aussi prendre des risques, jouer, transgresser les règles.



L’art de la guérilla

L’art urbain entre en résonance avec la ville en détournant, kidnappant les espaces et signes publicitaires.


Métiers - outils

L’art urbain mobilise des métiers, savoir-faire, techniques et outils très divers et une grande variété de supports : fresque, marbre, et même tatouage.



Espace Culturel « Le 148 »



148, rue Paul Vaillant Couturier

Rer D ou Métro Ecoles/vétérinaire puis bus 103, arrêt Union


Activités

Expositions