Vigilance sécheresse - Adoptons un comportement citoyen

Article
Archivé

Compte tenu du faible débit de la Seine, les services préfectoraux ont par arrêté interpréfectoral, placé Paris et l’ensemble des communes des Hauts-de-Seine, de Seine-Saint-Denis et du Val-du-Marne, en « vigilance sécheresse », à partir du 25 juillet 2019.


Pour préserver la ressource, adoptez un comportement citoyen au quotidien, en ayant un usage raisonné de l’eau.

Par ailleurs, en cette période de fortes chaleurs, il est rappelé que les ouvertures sauvages de bouches et poteaux incendie, interdites, gaspillent de grands volumes d’eau, coûtent cher à la collectivité, et mettent en péril la sécurité incendie.


Compte tenu du haut niveau de sécurité des équipements de production, combinant des ressources variées (Seine, Marne, Oise et eaux souterraines), l’alimentation en eau potable sur le territoire du SEDIF qui dessert votre commune reste totalement assurée.


Les stations repères alimentant le réseau hydrographique et mesurées pour Paris proche couronne présentent les seuils de déclenchement du seuil de vigilance pour ces départements.

C’est ainsi que depuis le 22 juillet 2019 :


  • la Seine à Alforville est passée à 64 m3/s (seuil de vigilance),
  • le Loing à Episy est de 3,60 m3/s, (seuil d’alerte),
  • la Vanne à Pont-sur-Vanne est de 2,40 m3/s (seuil d’alerte renforcée).

L’ AIP PPC n°2019/DRIEE/SPE/078 du 25 juillet 2019 (format pdf - 1.1 Mo - 25/07/2019) acte le franchissement du seuil de vigilance sur Paris, les Hauts-de-Seine, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne et instaure des mesures provisoires de sensibilisation aux usages de l’eau et de surveillance sur la Marne, la Seine et leurs nappes d’accompagnement.


Ces épisodes sont dus aux effets cumulés de l’évaporation de la canicule et des prévisions météorologiques depuis plus de deux semaines qui présentent peu voire pas de précipitations pluviométriques sur la région Île-de-France et dans le sud-est du Val-de-Marne.


Toutes les communes des 4 départements sont concernées pour l’usage raisonné de l’eau comme indiqué à l’article 4 de l’arrêté AIP Sécheresse du 15 mai 2017.


Toutefois Les communes concernées par l’application de l’arrêté d’alerte renforcée sont : Boissy-Saint-Léger, Bonneuil-sur-Marne, Champigny-sur-Marne, Chennevières-sur-Marne, Limeil-Brévannes, Mandres-les-Roses, Marolles-en-Brie, Noiseau, Ormesson-sur-Marne, Périgny-sur-Yerres, Le Plessis-Trévise, La Queue-en-Brie, Santeny, Sucy-en-Brie, Villecresnes et Villeneuve-Saint-Georges.

Pour plus d’informations : retrouvez sur le site PROPLUVIA, le suivi des arrêtés préfectoraux



Comment sont définies les mesures de limitation des usages de l’eau ?


L’arrêté inter-préfectoral appelé arrêté cadre révisant les mesures de limitation des usages de l’eau en période de sécheresse a été pris pour les quatre départements de Paris proche couronne (Paris, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne) le 15 mai 2017.
AIP Sécheresse du 15 mai 2017 (format pdf - 1.4 Mo - 23/05/2017)