Festi’Sol 2019 à Alfortville
Festival des Solidarités

Article
Archivé

JPEGLancé il y a plus de 20 ans, le Festival des Solidarités est un rendez-vous international pour promouvoir et célébrer une solidarité ouverte au monde et aux autres.


Chaque année en novembre, des associations, collectivités, établissements scolaires, structures socio-culturelles, acteurs d’économie sociale, groupes de citoyen.ne.s, etc. organisent plus de 4 400 animations conviviales et engagées pour donner aux citoyen.ne.s de tout âge l’envie d’agir pour un monde juste, solidaire et durable.


L’édition 2019 se déroulera du vendredi 15 novembre au dimanche 1er décembre !



Infos pratiques

  • Espace culturel « Le 148 » - 148, rue Paul Vaillant

  • Culture
  • associatifs
  • Environnement
  • Exposition
  • Festival
  • Rencontre / Echange
  • Pour tous

Festi’Sol 2019



Depuis 20 ans, le Festival des Solidarités est le rendez-vous national offrant la possibilité d’agir pour sensibiliser à la solidarité internationale. En 2017, le projet est rebaptisé Festi’Sol et se déroule désormais sur quinze jours au mois de novembre.

Alfortville y participe depuis 2008, en partenariat avec la Fédération Artisans du Monde, l’ONG CCFD Terre Solidaire et d’autres associations locales.


Cette année, pour célébrer les 30 ans de l’adoption de la Convention Internationale des Droits des Enfants (CIDE) par les Nations unies, le Festival des Solidarités met à l’honneur les droits des enfants.


Aborder la question des droits des enfants c’est une occasion pour les acteurs du Festival des Solidarités de porter haut et fort la défense des droits humains en France comme ailleurs. 


Dans la continuité de ses engagements dans le Dispositif de l’Agenda 2030 et des 17 objectifs du développement durable, la ville en signant sa Déclaration d’engagement pour sauver la Planète, et la Déclaration des droits de l’humanité, a lancé l’ODD4 « Education de qualité pour tous », un programme de labellisation « Eco-Ecole » qui s’adresse aux établissements scolaires de la maternelle au lycée. Ce programme est axé sur l’éducation au développement durable, en passant par la question des droits des enfants.


Alfortville participe pour la onzième année consécutive au festival des solidarités, et organise Les 22 &23 novembre, un temps fort autour des droits des enfants, une occasion pour imaginer collectivement des réponses et des alternatives solidaires pour construire un monde où les droits de tous seraient respectés !


Les droits des enfants : un sujet transversal


Des luttes pour la justice climatique, aux inégalités sociales et économiques, les discriminations, les violences sexuelles, le travail des enfants, le droit à la dignité, à l’éducation…
La thématique des droits des enfants se trouve à l’intersection de nombreux sujets et permet d’aborder toutes les problématiques.


Les enfants sont particulièrement vulnérables et c’est un devoir pour les adultes de veiller à leur protection et à ce que leurs droits soient respectés, mais les enfants aussi peuvent être des acteurs et actrices du changement et sont tout à fait en capacité de prendre des décisions et d’agir en tant que citoyens à leur niveau sur toutes les problématiques qui les concernent. 


Découvrez le programme à Alfortville, les 22 et 23 novembre à l’espace culturel "Le 148"

Journée réservée aux scolaires


De 9h30 à 11h et de 14h à 15h30

Ateliers pédagogiques sur le cacao et le travail des enfants

De 10h à 12h et de 14h à 18h

Exposition photographique

Journée tout public - Sur inscription au 01 58 73 27 39


De 10h à 11h30

(places limitées à 20 participants)


Ateliers pédagogiques sur le cacao


De 18h à 19h

(places limitées à 10 participants)


Atelier « Comment fabriquer sa pâte à tartiner bioéquitable »


De 19h à 21h

Projection-débat du film de Paul Moreira

Cacao : Les enfants pris au piège (durée 35min)

« En 2001, la lucrative industrie du chocolat s’engageait, sous la pression des ONG, à faire disparaître le travail des enfants dans les plantations. Dix-huit ans plus tard, La Côte d’Ivoire, premier producteur mondial, a déployé de réels efforts pour endiguer un fléau perçu comme une honte dans le pays. Partout des avis rappellent que le travail des enfants est interdit. Pourtant, l’exploitation des enfants n’a pas disparu. »




JPEG - 620.7 ko