Une histoire de la vaccination...
...vue d’Alfortville

Une histoire de la vaccination...
...vue d’Alfortville

Vaccination, hygiene, une histoire de la sante publique : l’exemple d’Alfortville


Avec les guerres et les famines, les épidémies font partie des principaux fléaux qu’a dû subir l’Humanité au cours des siècles. Le caractère contagieux de certaines maladies est compris et parfois combattu de façon empirique. C’est ainsi qu’afin d’essayer de se prémunir de la variole on pratique depuis des millénaires la variolisation c’est-à-dire l’introduction dans un corps sain du virus prélevé sur un malade. Il faut attendre la fin du XVIIIème siècle pour qu’un médecin anglais, Edward Jenner, découvre et mette en oeuvre une méthode efficace d’immunisation contre cette maladie : la vaccination...


...Un siècle plus tard Louis Pasteur théorise le principe de la vaccination tout en développant l’idée que l’hygiène personnelle et sociale est une condition nécessaire pour éviter les contagions.


À Alfortville, les principaux acteurs de la politique de santé publique seront le dispensaire municipal créé en 1909 (actuel Centre Municipal de Santé) et le bureau municipal d’hygiène créé en 1923.


C’est cette histoire de la vaccination et de la politique de salubrité à Alfortville que le Centre Municipal de Santé vous présente dans une exposition réalisée par le service des Archives municipales, dans le cadre de la semaine bleue et du lancement de la campagne annuelle de vaccinations gratuites.

Actualité de la vaccination