Alfortville fait son commerce

A Alfortville, diverses manifestations à destination du grand public et des établissements scolaires sont organisées chaque année lors :

- de la semaine du développement durable en avril,
- de la quinzaine du commerce équitable en mai,
- du mois de l’économie sociale et solidaire en novembre,
- de la semaine de solidarité internationale en novembre.

Pourquoi Alfortville a renouvelé son titre en 2015

Pourquoi Alfortville a reçu le prix du Jury national ?

Actions mises en place par la ville pour la sensibilisation du grand public :


A Alfortville, diverses manifestations à destination du grand public et des établissements scolaires sont organisées chaque année lors :

  • de la semaine du développement durable en avril,
  • de la quinzaine du commerce équitable en mai,
  • du mois de l’économie sociale et solidaire en novembre,
  • de la semaine de solidarité internationale en novembre.

    En octobre 2010 lors de la journée mondiale de l’alimentation, le commerce équitable a été reconnu outil de développement des pays du Sud, cela s’est inscrit dans le 8ème objectif :

  • « Création d’un partenariat mondial pour le développement » de la campagne
  • « Les Objectifs du Millénaire pour le Développement » signés par 189 pays, lancée par l’ONU en l’an 2000 et qui s’achève en 2015.

Dans notre commune, le travail de terrain de la délégation est entièrement dédiée au commerce équitable. Le but étant de se rapprocher du citoyen alfortvillais par l’information et la sensibilisation sur ce que sont les enjeux et les impacts du commerce équitable, pour apporter des éléments de réponse au consommateur qui souhaite comprendre les impacts de ses actes d’achat sur les producteurs.


En 2011, dix autres collectivités ont été titrées « Territoire de commerce équitable » : Conseil Régional d’Aquitaine, Conseil Général de Meurthe-et-Moselle, Communauté Urbaine de Bordeaux, Communauté d’agglomération du Boulonnais, Communauté d’Agglomération Reims, Ville de Reims, Ville de Chalons en Champagne, Ville de Longvic, Ville de Saint-Herblain, Ville de Saverne.


A cette occasion le Jury national a attribué 5 Prix du Jury pour récompenser les actions innovantes au sein des collectivités déjà Territoires de Commerce Equitable, le 23 novembre 2011 au Salon des Maires  :

  • Prix « Achats publics équitable » : Ville de Lyon
  • Prix « Sensibilisation des entreprises et commerces » : C.R de Rhône-Alpes
  • Prix « Sensibilisation du grand public » : Ville de Dijon ex-æquo avec le Conseil Régional des Pays de la Loire
  • Prix « Conseil local » : Ville d’Alfortville

Pourquoi Alfortville a reçu le prix du meilleur Conseil local ?

Le CLCE : Conseil Local du Commerce Equitable est un lieu d’échanges et de partage d’idées nouvelles pour le soutien et le développement du commerce équitable dans notre ville. C’est l’outil local qui nous accompage dans la démarche de la campagne « Territoires de commerce équitable », et à laquelle notre commune a adhéré en votant une délibération le 21 octobre 2009.


Premier conseil local du Val-de-Marne mis en place le 26 octobre 2009, le CLCE a été créé pour soutenir la dynamique engagée à Alfortville depuis 2003 dans le soutien et le développement du commerce équitable, puis la ville est devenue « Territoire de Commerce équitable » en 2009.


C’est avant tout un lieu de production et d’échanges d’idées pour déployer des actions sur le long terme, le Conseil local a aussi pour rôle de repérer les actions remarquables réalisées sur le territoire pour alimenter une capitalisation de l’expérience, de communiquer et de formuler un avis annuel à la Plateforme du Commerce équitable, sur les réalisations de la ville par rapport aux objectifs fixés par le cahier des charges de la campagne.


Ce conseil composé de vingt membres se réunit trois fois par an et constitue un groupe de travail qui se retrouve régulièrement pour veiller à la mise en œuvre des projets.

Le Conseil local du Commerce équitable est chargé de :
  • dynamiser la campagne : lieu de discussions pour produire et échanger des idées afin de mener des actions dans la commune sur le long terme.
  • trouver des pistes de réflexion pour monter des projets de sensibilisation concernant la consommation responsable et le commerce équitable (publics concernés : établissements scolaires, associations, grand public, commerces, entreprises…)
  • établir un lien entre le commerce équitable et les 7ème et 8ème objectif des OMD (les Objectifs du Millénaire pour le Développement), et de faire de l’éducation au développement sa priorité.
  • se fixer pour objectif de promouvoir le commerce équitable à chaque occasion et de participer à 4 projets suivre et observer les actions menées sur notre ville afin dd’établir un bilan annuel de nos réalisations et de les communiquer à la Plateforme du Commerce équitable pour une capitalisation du retour d’expérience.

Les réalisations du Conseil local du Commerce équitable

  • Partenariat avec les établissements scolaires de la ville (primaires, collèges, centres de loisirs et le lycée Maximilien Perret).
  • Partenariat avec la communauté d’agglomération Plaine centrale 94 (Alfortville, Créteil, Limeil-Brévannes), pour des projets de sensibilisation à destination des scolaires, conférences universités (inter-âge et l’UPEC), les services et le grand public.
  • Co-pilotage pour la mise en place du site dédié à l’ESS :www.ess-plainecentrale94.fr
  • Quinzaine du Commerce équitable 2009 - Semaine de la Solidarité internationale 2009
  • Participation à Equi’VAL février 2009, premier festival dédié au Commerce équitable et à l’économie sociale et solidaire, projet co-piloté avec le Conseil Général.
  • Quinzaine du Commerce équitable 2010
  • Semaine de la Solidarité internationale 2010
  • Mois de l’Economie sociale et solidaire en 2010
  • Quinzaine du Commerce équitable 2011
  • Semaine de la Solidarité internationale 2011
  • Mois de l’Economie sociale et solidaire en 2011
  • Incitation de la communauté d’agglomération Plaine Centrale 94 à s’engager dans le commerce équitable, en intégrant des produits équitables dans ses achats publics destinés à la cuisine centrale.
  • Réalisation d’un film sur la Quinzaine du commerce équitable 2011 et d’un lien vers une rubrique dédiée au Commerce équitable et l’ESS dans le site de la ville.
  • Travail sur l’élaboration d’une Plateforme de la musique et l’art équitable
  • Accompagnement et encadrement d’un groupe de jeunes souhaitant engager des actions dans le secteur de la solidarité internationale et leur insertion par le biais de formations à l’Economie sociale et solidaire.
  • Elaboration et réalisation d’un sondage sur la consommation responsable en 2011
  • Une AMAP (Les cabas paysans d’Alfortville). Pour plus d’infos : www.legitame.org
  • Installation d’un marché équitable et solidaire permanent intégré dans le marché de la ville les mercredis et dimanches (projet en cours)
  • Boutique du commerce équitable (Projet en cours)

Les thématiques abordées par le CLCE

  • Education au développement durable
  • Consommation responsable www.lemarchecitoyen.net
  • OMD (Objectifs du Millénaire pour le Développement)
  • Commerce équitable, outil de développement du Sud
  • Solidarité internationale
  • Economie sociale et solidaire (Finances solidaires voir site de Finansol et tourisme solidaire : plus d’infos : tourisme-solidaire.uniterre.com
  • Commerce équitable au-delà de l’alimentaire (musique équitable, art équitable)
  • Alimentation et agriculture biologique ( www.lesannuaires.com/annuaire-bio.html)
  • AMAP (Association de Maintien de l’Agriculture paysanne)
  • Commerce équitable Nord/Nord
  • Les CIGALES (Club d’Investisseurs pour une Gestion Alternative et Locale de l’Epargne Solidaire)

Développement durable et USEP 94

Ethique et engagement éducatif de l’USEP 94

L’USEP 94, secteur sportive scolaire de la Ligue de l’Enseignement du Val de Marne, s’est fixée comme objectifs prioritaires de contribuer au rayonnement de l’école publique par le développement, dans le cadre associatif scolaire et périscolaire, d’activités physiques, sportives et de pleine nature, culturelles et citoyennes, conformément à ses statuts et à la convention établie avec le Ministère de l’Éducation Nationale, dans une perspective de formation à la responsabilité, à l’autonomie, au civisme et à la démocratie.

Les défis

L’USEP 94 entend

  • agir face aux enjeux de sauvegarde de l’environnement en privilégiant dans ses actions les comportements liés au développement durable.
  • encourage et accompagne les associations affiliées dans une démarche d’organisateurs éco-responsables.
  • développe dans toutes ses rencontres de pleine nature tant les aspects sportifs que culturels et environnementaux sous différentes formes (ateliers, fiches, quiz, interventions etc…)

    A cet effet l’USEP 94, décentralise les rencontres sportives et incite les participants à la mutualisation des transports.


    Durant les rencontres, l’USEP du Val-de-Marne propose aux participants des goûters issus du commerce équitable et de l’agriculture biologique, qui, de plus, sont compensés carbone. Les boissons servies au cours de ces goûters sont offertes dans des gobelets réutilisables ayant ainsi une durée de vie plus importante et un impact moindre.


    A chaque rencontre, les élèves sont sensibilisés au tri sélectif et à l’impact environnemental. Ainsi, l’USEP 94 relève presque tous les défis (7 sur 8) fixés dans le cadre d’une démarche de développement durable…

  • Nous privilégions les achats durables éco responsables, les produits alimentaires moins emballés (cubitainers de 10 litres pour le jus de pomme Gargouil), issus de l’agriculture biologique et équitable (achat annuel groupé auprès de la société Alter Eco pour éviter plusieurs livraisons pour l’épicerie sèche), d’une production locale de saison (ferme de Champlain pour les fruits frais).
  • Nous anticipons le traitement des déchets dans toutes nos rencontres de pleine nature en demandant aux participants de remporter individuellement leurs déchets et en les encourageant au tri sélectif.
  • Nous privilégions la qualité du matériel et tentons d’en assurer une bonne gestion en le mutualisant.
  • Nous organisons la sensibilisation et l’information aux enjeux du développement durable pour les participants à nos rencontres.
  • Nous concevons nos projets comme faisant partie d’un processus éducatif.
  • Nous encourageons l’engagement individuel des participants, nous les informons des bons comportements en matière de DD.
  • Nous sensibilisons les bénévoles sur les richesses des territoires où se déroulent nos projets et sur le développement durable.
  • Nous valorisons l’action de nos bénévoles en faveur de la prise de conscience des personnes au développement durable
  • Nous encourageons et accompagnons les associations affiliées dans une démarche d’organisateurs éco-responsables.

Nous décentralisons nos rencontres pour choisir des sites proches des lieux de vie de nos adhérents à chaque fois que cela est possible (123, Courez, Volez !, Cross par groupe et cross individuel, rencontres Arts du cirque, sports-Co, gym etc…).


Nous organisons la mutualisation des transports en cars et faisons appel aux transporteurs locaux.


Nous favorisons l’utilisation des transports en commun et les déplacements à pieds.


Nous organisons le covoiturage de nos bénévoles avec un minibus (en particulier pour les déplacements en forêt de Fontainebleau).


Nous avons mis en place un site internet ZERO PAPIER pour la gestion de nos rencontres (130 rencontres par an et près de 28000 journées enfants) en dématérialisant la totalité des procédures d’inscriptions, de correspondance, d’outils pédagogiques.


Nous mettons en place un dispositif de travail à distance pour diminuer les déplacements inutiles."

Nous préparons nos projets en nous renseignant sur la biodiversité dans l’espace utilisé.


Nous prenons contact en amont de nos projets avec les gestionnaires d’espaces naturels et définissons ensemble les conditions d’organisation selon les enjeux spécifiques aux milieux.


Nous privilégions les parcours existants les moins sensibles.


Nous évitons la détérioration des espaces naturels.


Nous utilisons un balisage éphémère et discret qui n’a pas de conséquences néfastes sur l’environnement.


Nous effectuons une remise en état des espaces de pratique utilisés, nous nettoyons souvent les lieux laissés sales par d’autres …


Nous créons des fiches pédagogiques pour sensibiliser et informer sur la biodiversité."

Nous sensibilisons nos adhérents à la pratique du sport comme facteur de santé, de lutte contre l’obésité et de prévention des maladies.


Nous concevons et organisons nos projets pour que la pratique sportive soit adaptée aux participants (âge, fragilité, alimentation, rythme…)


Nous promouvons le sport des seniors qui constituent la majorité de nos bénévoles (santé, maintien de l’autonomie).


Nous intégrons toujours la sécurité des pratiquants dans nos projets, plusieurs permanents et cadres sont Moniteurs Nationaux de Premiers Secours.


Lors de nos cross, nous prenons en compte la qualité de l’air.

Nous promouvons toujours le sport pour le plus grand nombre.


Nous travaillons sans cesse pour que nos projets soient accessibles aux plus défavorisés sans discrimination.


Tous nos projets sont développés autour du respect et de l’esprit sportif.


Nous adaptons et facilitons toutes nos rencontres pour les personnes handicapées.


A chaque fois que cela s’est présenté, nous avons intégré des personnes en difficulté ou en situation de handicap au sein de l’équipe d’organisation.

Nous tentons de tenir compte des droits fondamentaux de la personne (Alter Eco pour les goûters, le café..) dans nos politiques d’achat.