Boutique éphémère : un, deux, trois ... créez !

Article
Archivé

La boutique éphémère confie les clefs à trois créateurs. :
Aby Gardner - Sophie Julienne Bé - Victorian Rehab

Infos pratiques

  • Du 12 au 18 mars 2018
  • Nouvel habitant
  • Entreprises
  • Familles
  • Secteur 3

Horaires :

  • Lundi 12 mars (installation) - 14h à 19h
  • Du mardi 13 au dimanche 18 mars de 10h à 19h

Aby Gardner


Tout le vestiaire féminin : Top, Jupe, Robe, Pantalon, Manteau, Gilet et quelques accessoires...



Après avoir travaillé 16 ans dans la mode pour les différentes grandes maisons telles que : Balenciaga, Carven, Castelbaljac... Laurent LOPEZ lance sa propre griffe sous le nom : ABY GARDNER une identité de femme active, féminine et séductrice.


Les collections ABY GARDNER sont directement inspirées des accessoires féminins. Ceux-ci sont associés aux vêtements par des sérigraphies, des bijoux ou des valeurs empruntées à la maroquinerie


JPEG - 131 ko



Sophie Julienne Bé


Création de maroquinerie textile en tissus colorés, réalisées à la main en France. Modèles uniques ou petites séries.



Des collections toutes en couleurs et en contrastes, avec des imprimés tendances et une touche d’exotisme avec des imitations croco et peau d’autruche.


Les lignes ont un charme très féminin et toujours fabriqués avec le souci du détail et de la finition.


Découvrez des sacs originaux et très chics, des pochettes, des trousses à maquillage, des trousses de toilette...


JPEG - 42.6 ko


Victorian Rehab


Marque de bijoux pièces uniques réalisés avec de véritables pièces d’horlogerie ancienne, d’ailes de papillons, de cigales et de scarabées.



Tous les bijoux Victorian Rehab sont des pièces uniques réalisées à partir de pièces d’horlogeries anciennes des années 1900 jusqu’aux années 1970, ainsi que d’ailes de papillons, d’élytres de scarabées, de pierres fines et d’estampes anciennes.


Voulant rompre avec l’effet lourd et masculin des pièces mécaniques, Laëtitia König, la créatrice, s’inspire de la bijouterie Victorienne, des années Art-déco et Art-Nouveau. Initialement historienne d’art, très vite Laëtitia sent le besoin de créer, de développer son univers propre.


Les montres la fascine, et c’est lors d’une brocante qu’elle tombe amoureuse de vieilles goussets tombées dans l’oublie. L’occasion pour elle de redonner vie à ces pièces qui ont traversées le temps au gré de leurs propriétaires.


JPEG - 13.1 ko




Horaires :

  • Lundi 12 mars (installation) - 14h à 19h
  • Du mardi 13 au dimanche 18 mars de 10h à 19h