Les 400 coups - Exposition à la médiathèque du POC

La médiathèque du POC présentera le 19 mai prochain une exposition de sérigraphie des éditions « Le Tripode » qui s’inscrit dans un cycle autour de la boxe.

Infos pratiques

  • 19 mai 2017 31 mai 2017
  • Médiathèque du POC

Il s’agit du prolongement artistique du livre "Beauté du geste" de Nicolas Zeisler, qui contient les reproductions des 20 sérigraphies originales du projet Les 400 coups 2017.



le samedi 20 mai à 16h : Rencontre avec Nicolas Zeisler, boxeur et écrivain
Une vente-dédicace sera assurée par la librairie l’Etabli.


Mercredi 31 mai à 17h et 17h30, chant-théâtre : Edith Piaf et Marcel Cerdan





Sur le net

" Beauté du geste est un assemblage chronologique de courts textes biographiques dans un style personnel sur des boxeurs qui ont marqué l’histoire de la boxe, et d’une certaine manière celle de l’auteur. C’est un livre magnifique en tout point. [...] " S.P.


Entretien avec Maryse Lebrun et Camille Gault , bibliothécaires

- L.S : Pouvez-vous nous donner votre ressenti sur la symbolique de cet événement culturel ?
- Maryse Lebrun et Camille Gault : Pour nous, il s’agit de montrer le côté artistique de ce sport, et d’aller au-delà des apparences, au-delà des images violentes que peut véhiculer la boxe.
Les médiathèques ont pour mission de favoriser le plaisir de la découverte au moyen de différentes formes d’expression culturelle. Il s’agit aussi de mettre en avant le travail d’artistes et peut-être de faire venir un public qui ne fréquente pas forcément la médiathèque.

Dans "beauté du geste", Nicolas Zeisler dresse le portrait de figures mythiques de la boxe du XXe siècle (de Jim Jeffries à Mike Tyson) en 36 lettres qu’il leur adresse d’une plume franche et intime. "La boxe est une poésie de combat, tel est le message que porte cette histoire amoureuse et personnelle du noble art".


- L.S : Maryse, Camille, cette allégorie est-elle, selon-vous, partagée par une grande partie de l’opinion publique ou seulement par un public de niche ?
- M., C. : Non effectivement, cette allégorie n’est pas partagée par une grande partie de l’opinion publique, mais le sport fait partie de la culture et a toute sa place en médiathèque. C’est la raison pour laquelle nous organisons cette rencontre.
Le livre de Nicolas Zeisler ne concerne pas seulement la boxe, mais aussi des parcours d’hommes faits de succès mais aussi de tragédies, qui peuvent toucher un très large public de non connaisseurs.

David Goulois - Librairie Cultura - Chambray-Les-Tours, décrit "des minis portraits" de 36 boxeurs qui ont fait la légende du noble art, des destins d’hommes précurseurs, des personnages hauts en couleur, des destins brisés aussi, après la gloire souvent la chute[…] ; tandis que Hélène Cohen - Revue Desports - Avril 2017, nous explique que "Beauté du geste" décompose avec une grâce mélancolique la dualité de cette ronde intemporelle des boxeurs sur le ring, portés par un jeu de jambes aérien, mais plombés par les coups de l’existence.[…]


- L.S : Finalement, la boxe est-elle un sport dont la vertu est de savoir jumeler grâce et performance sportive ?
- M., C. :Oui tout à fait. Il existe différentes sortes de boxeurs : des stylistes, des puncheurs, des démolisseurs…mais tous les grands champions ont un point commun, celui de mêler l’efficacité à la beauté. Ce n’est d’ailleurs pas innocent si le livre s’intitule « Beauté du geste »

Né en 1984, Nicolas Zeisler a vécu à Paris et Mexico. Aujourd’hui journaliste indépendant, il vit désormais entre Buenos Aires, Turin, et Paris.


-L.S ; La séance de dédicace programmée le samedi 20 mai en partenariat avec la Librairie l’établi est-elle nécessaire pour rapprocher l’auteur de ses lecteurs et plus généralement, construire un sentiment d’appartenance entre l’écrivain et son lectorat ?
- M., C. : La séance de dédicace a pour but de créer un moment privilégié avec l’auteur et de garder un souvenir du moment. Et peut-être pour l’auteur de fidéliser son lectorat, il faudrait lui poser la question…



Merci à Maryse Lebrun et Camille Gault d’avoir accepté de répondre à nos questions, avec le soutien de Thomas COLOMBÉRA, Responsable du pôle adulte / coordinateur de la communication Médiathèque du pôle culturel.