« Muerto O Vivo »
CREA

Article
Archivé

Spectacle jeune public


Ciné-spectacle bruitique à partir de 6 ans


Entrée : 6,50 euros


durée : 50 minutes


Infos et réservations : 01 43 75 09 48


Infos pratiques

  • samedi
  • 15h-salle de spectacle du poc

  • Familles
  • Secteur 3
  • Payant
  • Spectacle
  • Jeunes

Conception, Scénario, écriture  : Sophie Laloy et Leïla Mendez

Composition des musiques  : Leïla Mendez et Michel Taïeb

Réalisation du film, conception graphique et animation : Sophie Laloy

Stagiaire, assistante sur l’animation du film  : Daniela Godel

Aide à la colorisation des images : Rama Grinberg, Leïla Mendez et Olivier Thillou

Mise en scène / collaboration artistique  : Rama Grinberg

Scénographie (décor, costumes et accessoires) :Magali Hermine Murbach Création

son/lumière  : Olivier Thillou

Administration de production : Carine Hily

Chargé de diffusion :Laurent Pla-Tarruella

Production : Mon Grand L’Ombre/MGO

Coproduction : Théâtre de Corbeil-Essonnes / Communauté d’Agglomération Grand Paris Sud Seine-Essonne-Sénart et l’association CREA-Alfortville.


Richard Lamaille, gouverneur tyrannique aux caprices sans borne, construit sa cité de verre. Lamaille city et ses habitants ne respirent que pour lui.


Pourtant, un immeuble résiste à sa fureur créatrice : le DIE LIE LAMAILLE.


On dit qu’il est habité par la mort en personne. Mais Richard, bercé dans l’illusion que ses parents disparus volent dans le ciel vanille de Lamaille City, ne croit pas en la mort. Elle n’existe pas pour lui.


Bershka, sa nourrice et bras droit politique, lui chante tous les soirs « Dors, dors, petit faon, tes parents volent dans le ciel »


Flic et Flac, deux andouilles de gendarmes sans peur et sans reproche, mènent l’enquête pour dégommer le Die Lie Lamaille.


Leurs maladresses en chaine conduiront Richard à la découverte des habitants de l’immeuble tant redouté : la communauté de L’os Muertos, squelettes joyeux et délurés conduits par Muerta la glorieuse.


Sous fond de fable à la mexicaine, Richard découvre l’envers du décor.


Il devra bien faire une place pour cette mort joyeuse.
Car rien n’échappe à la mort, voilà chose certaine.