Prévention des risques majeurs

Dans le cadre de la gestion des risques majeurs la ville d’Alfortville modernise son action en faveur de la réduction des risques sur son territoire.


Pour mener à bien cette mission, l’information préventive est l’un des volets essentiel destiné à sensibiliser la population sur les risques.


Composée de nombreux outils, comme le DiCRiM, la pose de repères de crue, la communication dans le magazine... l’information préventive passe également par la création d’une rubrique en ligne.
Alfortville a donc décidé de se doter d’une rubrique « Prévention des risques majeurs » sur son site internet
se mettant ainsi au diapason des mutations numériques que connaissent nos sociétés.

Photo prise lors de la crue de la Seine (juin 2016) @Maire d’Alfortville

Contexte

Par sa localisation, la commune d’Alfortville est exposée à de nombreux risques. Historiquement implantée au bord de la Seine et de la Marne sur la plaine alluviale, le risque naturel le plus pregnant est sans aucun doute l’inondation, bien que le territoire communal soit également exposé au risque de mouvement de terrain et au risque de transports de matières dangereuses (TMD). Dans le cas d’une crise, c’est le Préfet du Val-de-Marne qui serait le directeur des opérations de secours en coordonnant l’ensemble des acteurs concernés quel que soit leur statut. Il serait suppléé par le Préfet de la zone de défense et de sécurité de Paris en cas de crise grave. Le Maire de notre commune devrait, pour sa part, assurer la sauvegarde de la population en mobilisant l’ensemble des ressources communales. Pour cela, il pourra compter sur les différents acteurs de la gestion de crise ainsi que sur le Plan Communal de Sauvegarde (PCS).

Un risque majeur c’est quoi ?

Le risque majeur est la possibilité de survenance d’un événement dont les effets peuvent affecter un grand nombre de personnes, atteindre des ressources ou des infrastructures stratégiques et occasionner des dommages importants, dont les effets peuvent dépasser les capacités de réaction immédiate et normale de la société. Il est caractérisé par sa faible probabilité et sa forte gravité. On peut les classer en trois grandes familles : les risques naturels (inondation, séisme, ouragan...), les risques technologiques (nucléaire, transport de matières dangereuses, accident industriel...), et les risques sanitaires (pandémie grippale, pollution de l’air, ébola...).

À Alfortville on recense trois risques majeurs :

Il s’agit d’une submersion temporaire, par l’eau, de terres qui ne sont pas submergées en temps normal, quelle qu’en soit l’origine. L’expression recouvre les inondations dues aux crues de rivières, des torrents de montagne et des cours d’eau intermittents méditerranéens, aux remontées de nappes, aux ruissellements urbains et agricoles, ainsi que les submersions marines au-delà des limites du rivage de la mer.

L’inondation est un phénomène naturel susceptible de provoquer des pertes de vie humaine, le déplacement de populations, d’avoir un impact sur la santé humaine, les biens et les réseaux. Elle peut également nuire à l’environnement et compromettre gravement le développement économique. Les inondations représentent la moitié des catastrophes naturelles mondiales en raison de leur fréquence.

Notre commune est touchée par deux types d’inondation dont la montée des eaux est lente et concerne les régions de plaine ou de nappe afeurante :

  • Les inondations de plaine : le cours d’eau sort de son lit lentement et peut inonder la plaine pendant une période relativement longue.
  • Les inondations par remontée de nappe : lorsque plusieurs années humides se succèdent, le niveau d’étiage de la nappe peut devenir plus haut chaque année et alors atteindre la surface du sol. La zone non saturée en surface est alors envahie par l’eau, c’est l’inondation par remontée de nappe.

Un mouvement de terrain est un déplacement, plus ou moins brutal, du sol ou du sous-sol.

Selon la vitesse de déplacement on peut distinguer :

  • Les mouvements lents, qui entraînent une déformation progressive des terrains, pas toujours perceptible par l’humain. Ils regroupent principalement les affaissements, les tassements, les glissements, le retrait-gonflement. Ils peuvent être précurseurs d’un mouvement rapide.
  • Les mouvements rapides, qui se propagent de manière brutale et soudaine. Ils regroupent les effondrements, les chutes de pierres et de blocs, les éboulements, les coulées boueuses et les laves torrentielles.

Notre commune est touchée par un seul type de mouvement de terrain qui est un mouvement lent :

  • Le retrait-gonflement des argiles : les variations de la quantité d’eau dans certains terrains argileux produisent des gonflements (période humide) et des tassements (période sèche) qui peuvent entrainer des altérations de la structure d’un bâtiment.

Une matière dangereuse, par ses propriétés physiques ou chimiques, ou bien par la nature des réactions qu’elle est susceptible de mettre en oeuvre, peut présenter un danger grave pour l’homme, les biens ou l’environnement. Elle peut être inflammable, toxique, explosive, volatile ou encore corrosive. De nombreux produits d’usage quotidien, comme les carburants, les gaz ou les engrais, peuvent présenter des risques pour la population, les biens et l’environnement. Cependant, les matières transportées ont souvent une concentration et une agressivité supérieures à celles des usages domestiques.

On peut observer plusieurs types d’effets :

  • Une explosion, provoquée par un choc avec production d’étincelles, par l’échauffement d’une cuve de produit volatil ou comprimé, par le mélange de plusieurs produits ou par l’allumage inopiné d’artifces ou de munitions. L’explosion peut avoir des effets à la fois thermiques et mécaniques. Ces effets sont ressentis à proximité du sinistre et jusque dans un rayon de plusieurs centaines de mètres.
  • Un incendie, causé par l’échauffement anormal d’un organe du véhicule, un choc avec production d’étincelles, l’inflammation d’une fuite sur une citerne ou un colis contenant des marchandises dangereuses, un sabotage, etc... 70% des matières dangereuses transportées sont des combustibles ou des carburants ce qui rend ce type d’accident le plus probable. Un incendie de produits inflammables solides, liquides ou gazeux engendre des effets thermiques (brûlures), qui peuvent être aggravés par des problèmes d’asphyxie et d’intoxication, liés à l’émission de fumées toxiques.
  • Une contamination de l’air (nuage toxique), de l’eau ou du sol, provenant d’une fuite de produit toxique ou résultant d’une combustion (même d’un produit non toxique).

L’information à la population

La connaissance des risques constitue la base de toute action de prévention.

L’information préventive doit permettre à chacun de connaître :

  • les risques majeurs auxquels il est susceptible d’être exposé,
  • les dommages prévisibles,
  • les mesures préventives qu’il peut prendre pour réduire sa vulnérabilité,
  • les moyens de protection et de secours mis en oeuvre par les pouvoirs publics,
  • l’ensemble des dispositifs d’alerte.

Plusieurs documents sont ainsi mis à la disposition du public :

Le Plan Communal de Sauvegarde (PCS) qui définit l’organisation prévue par la commune en cas de danger afin de prévenir, d’informer et d’assister les populations dans le but de protéger les citoyens, les biens et l’environnement.

Ce document n’est consultable qu’au format papier en Mairie.

Le Dossier d’Information Communal sur les Risques Majeurs (DiCRiM) qui recense les risques majeurs sur le territoire communal et les comportements adaptés face aux risques. Le document est établi sous l’autorité du Maire.

PNG - 2.7 ko

<< Consulter le DICRIM en ligne


Le Dossier Départemental sur les Risques Majeurs (DDRM) qui recense les risques majeurs sur le territoire départemental et les comportements adaptés face aux risques. Le document est établi sous l’autorité du Préfet.

PDF - 24.6 Mo

<< Consulter le DDRM en ligne (Site gouvernemental)


Le Plan de Prévention du Risque Inondation (PPRI) est un outil de gestion des risques qui vise à maîtriser l’urbanisation en zone inondable afin de réduire la vulnérabilité des biens et des personnes.

PDF - 521.2 ko

<< Consulter le PPRI en ligne (Site préfectoral)


L’infographie sur le risque inondation permet de s’informer de manière ludique et rapide sur cette typologie de risque. Elle donne les éléments clefs comme par exemple les comportements à avoir pendant une crise.

PNG - 1.4 ko

<< Consulter l’infographie

Liens utiles

Gouvernement risques : le gouvernement dédie de nombreuses pages à des contenus divers et variés pour sensibiliser à la prévention des risques majeurs (inondation, avalanche, feu de forêt etc.). Mieux préparés, mieux informés, vous serez en mesure d’agir en cas de problème et d’aider vos proches face à une situation d’urgence.


Tutos Risques : le gouvernement lance une série de tutoriels vidéos pour sensibiliser à la prévention des risques majeurs (inondation, avalanche, feu de forêt, etc.). Mieux préparés, mieux informés, vous serez en mesure d’agir en cas de problème et d’aider vos proches face à une situation d’urgence.


Géorisques : le ministère de la Transition écologique et solidaire a créé un site afn de préparer et sensibiliser le citoyen à la prévention des risques majeurs. La différence notable sur ce site est l’outil cartographique qui vous permettra d’identifer les risques autour de chez vous.


Prévision et vigilance météorologique : la carte de vigilance Météo France vous donne l’état de vigilance météorologique sur tout le territoire national. On y retrouve des consignes de sécurité en fonction du niveau de vigilance.


Vigicrues : le ministère de la Transition écologique et solidaire met à disposition du public le site Vigicrues. Il est composé d’une carte qui donne l’état des cours d’eau sur l’ensemble du territoire national.